Nombre de visiteurs en ligne : 4



Cliquez dans la colonne de gauche sur l'article voulu.

Les anciennes publications

SAISON 2019 - 2020

SAISON 2018 - 2019
      22 et 23 juin 2019
      Festival de Vichy
      TH2 de La Bresse
      TH3 de Mirecourt
      TH2 de Bruyères
      TH2 de St-Nabord
      TH2 du Thillot
      Qualifs interclubs
      TH3 de NANCY
      Festival de Cannes
      TH2 d'Epinal
      Simultané Verdiam
      Simultané mondial
      Phase 3
      Phase 2
      Phase 1
      Aix-les-Bains
      AG du Comité
      TH3 de Golbey
      5132...
      A Pralognan
      TH2 du Val d Ajol
      TH3 de Liffol
      TH2 de Liffol

SAISON 2017 - 2018
SAISON 2016 - 2017
SAISON 2015 - 2016
SAISON 2014 - 2015
SAISON 2013 - 2014
SAISON 2012 - 2013
SAISON 2011 - 2012
scrab88 : TH2 du Val d Ajol
Dimanche 16/09/2018 à 19:15
Malgré l'attrait de la cagnotte solo du Comité mise en jeu ce même jour à St-Avold, 73 joueurs présents au TH2 du Val d'Ajol.
Comme en 2017, c'est Marc POTEMSKI, de Colmar qui s'impose.
Suivent Christian GEHIN et Florentin COUTURIER.
On retiendra de cette journée une partie d'anthologie en 15 coups, proposée par une tireuse désormais interdite de sac à caramels...

Fabien Douté Lundi 17/09/2018 à 10:27
extraordinaire première partie !
bravo aux deux premiers, qui l'ont fort bien négociée, et bravo aussi à notre Florentin, waouh !


NiSchah NiTigre Lundi 17/09/2018 à 20:40

Manche 1. Après sa récente prestation en terre liffoloise, l’oiselle venait faire la fofolle en pays ajolais. Mais sous cette apparence trompeuse, Sabine allait illuminer la salle de toutes ses immenses possibilités. Tenez-vous bien, 15 coups plus tard, faute de combattants, les lettres ayant été épuisées suite aux 9 scrabbles, dont 6 des coups 2 à 7, un véritable cataclysme s’était abattu sur la salle.

Pourtant le coup 1 avec son joker avait bien de la peine à atteindre les 24 points et encore, seul Marc parvenait à démarrer son véhicule BiMODE. Déjà +12 pour le grand favori.

Puis suivent : ABLOQUES, qui permet de ne pas trop se déshabiller si on oublie DÉLOQUAS.

Des SYRIENS, pourtant bien armés, ne peuvent lutter contre la SYNÉRÈSE de Marc. 3 coups, 2 soli !

Même s’il REBUVAIT, l’AVIATEUR resterait au top. ETUVERAI et EVERTUAI sont à l’affût.

INJURIâT s’ajoute à la liste qui commence à s’allonger, mais ne criez pas, ce n’est pas fini.

Deux possibilités de nonupler s’ouvrent, il faut s’attendre à tout, mais une HAUTAINE solution va en fermer les possibilités.

D’ANOMALES AMAZONES n’ont pas été acceptées par l’OMANAISE et encore moins chez les SAMOANES, rares îliennes seulement remarquées par Marc, Christian et Rémy Demarez !

Fin de la séquence scrabbles (pour le moment). La plupart VIRE à 33 points, mais Monique Anxionnat, Josette Germain et Yvette Walch ont fort justement INVOQUÉ l’existence de 34 unités.

Affirmant sa présence, Madame l’arbitre propose que chacun soit EXEMPT de présenter le top. Ce que chacun s’empressa de ne pas réaliser, les meilleurs pointant à -2, -4…

PIFERA ne tolèrera pas la présence de DÉFRIPÂT.

Marc et Christian choisissent de repartir à la chasse aux scrabbles en présentant leurs amis KABARDES du Caucase, très marginaux dans la région. Pourtant certains croyaient avoir la BARAKA après avoir bu des ARAKS à 70° dont ils venaient d’obtenir les DRAWBACKS en amadouant les douaniers au son des DARBOUKAS. DÉBRÉAKAS, hors sujet, complète la liste.

Vous MOLLÎTES encore si vous ne pûtes présenter vos MÉLILOTS, parfumant la colonne 1.

Promis, je vous CONDUIS vers le dernier scrabble de cette mythique aventure.

Mais les 90 points d’ENTEZ greffent encore le pactole des trouveurs au détriment des É-CONDUIS dans l’affaire.

Puis cette dernière proposition de Nicolas Bague écrase, fait voler en éclats les quelques brins d’espoirs chez les derniers survivants. En effet, ÉCLAFÂT cheminant à 67, apporte 28 + 10 à son auteur, faisant dire à certains, tel l’entraîneur de l’équipe espagnole de coupe Davis : Nicolas m’a eu !

Marc – 30 et Christian -53 sortaient sans trop de dommages de ce champ de bataille, Fabrice -144 emmenait le bataillon des déchiquetés. On était 10 ème à -244, 20 ème à -313…


Manche 2. C’est sûr, Daniel ne pourra nous proposer une seconde partie aussi dévastatrice et, d’ailleurs personne ne le souhaite, un peu d’humanité serait la bienvenue. On va voir.

RUGINE, malgré son choix bien naturel, peut s’avérer un os si on ne sait le transformer en verbe et si PÉ devant, nous amenant à tripler, ne nous a pas rappelé notre amie italienne de Pérouse.

2ème main et voici déjà le nouveau solo de Marc qui pourtant avait simplifié son anglais en utilisant le GLOBIsH.

ÉTOILAIS n’ÉTIOLAIS que rarement les espoirs. OISELAI, plus sélectif ne rendait qu’un point.

L’AFAT FABULAIT peut-être, mais ne BAFOUAIT pas la règle.

Profitant de beaux appuis, nous BLacKboUleRIoNs magnifiquement la situation, mais personne n’y a vraiment KRU.

Bien que pourvu de lunettes, le NAJA n’a pas vu le JACANA. Il n’était d’ailleurs pas isolé, puisque seul, Christian a aperçu l’échassier.

Hulot démissionnaire, plus personne pour réaliser un ÉCOBIlAN de la situation. INCOMBER, COMBINER s’en sortent bien, suivis de peu par BACONIEN, BICHONNE et BÉNICHON voulant aussi être de la fête.

Il s’agit maintenant de ne pas trembler afin de trouver la meilleurs place pour TRÉMULES.

URÉIQUE a bien failli coûter la victoire à Marc, lui qui s’est contenté de tripler le Q et doublé le mot, sans s’apercevoir qu’il trouvait place intégralement ailleurs. Mais l’écart restait minime en regard de la lacune momentanée, -14, provoquant tout de même une montée acide à son annonce.

Enfin un dernier DEAL pour se préparer au retour proche, REVÊTONS nos duvets de soirée, mais bien sûr, après la remise des récompenses et surtout la distribution traditionnelle des toasts aux andouilles accompagnés de bien agréables breuvages.

Cette fois les quatre de tête se tenaient en 3 points, - 13 à 16 du maximum, mais sans la double prime solo glanée par Marc c’est bien Nicolas et Christophe qui remportaient cette manche.

Comme en 2017, Marc était déclaré vainqueur, Christian sur ses talons, malgré une prestation sérieuse, ne pouvait inquiéter le grand Colmarien, trop imposant ce jour.

Florentin et Nicolas ont remarquablement emmenés la horde des poursuivants avec leur 3 et 4ème place, remportant du coup leur série respective, soit cette fois, 4 et 3.

Liliane, très régulière, obtient une belle 13 ème pour gagner les S.5. A Mirecourt, il faut toujours penser qu’on abandonne pas la luth facilement.

La Bruyéroise du jour est Sylvie qu’on retrouve en 30 ème position, suffisante pour être la championne S.6.

Et quand un diamant est à honorer, on pense bien sûr à Jacqueline et on ne se trompe pas.


Nischah NiTigre. Rapporteur officiel.


Nicolas Bague Mercredi 19/09/2018 à 16:03
Merci Christian de ton compte rendu habituelle toujours réalisé sans fautes. A noté ta magnifique imitation du JACANA, peut être un souvenir d'une vie antérieure qui sait.

NiSchah NiTigre Mercredi 19/09/2018 à 19:54
En effet, les absents ont loupé un grand moment! Et impossible de reproduire l'imitation sur le site...

scrab88 Mercredi 19/09/2018 à 20:57
Un aperçu tout de même...