Nombre de visiteurs en ligne : 4



Cliquez dans la colonne de gauche sur l'article voulu.

Les anciennes publications

SAISON 2019 - 2020
SAISON 2018 - 2019
SAISON 2017 - 2018
SAISON 2016 - 2017
SAISON 2015 - 2016
SAISON 2014 - 2015
SAISON 2013 - 2014
SAISON 2012 - 2013
SAISON 2011 - 2012
scrab88 : Championnat des Vosges
Dimanche 14/01/2018 à 22:05
75 concurrents cette année à Bruyères pour le championnat des Vosges.
Gauthier HOUILLON, auteur de 3 solos remporte son 2ème titre départemental à +25 !!!
Loin derrière, suivent Fabrice PETIT et Christine MINAUX.

Le tournoi s'est joué en duplex avec Laurac-en-Vivarais et regroupait ainsi 93 joueurs.

Christiane PENTECOTE Lundi 15/01/2018 à 19:46
A Bruyères, nous avons trouvé un gilet en tricot noir, manches longues, sans boutonnage, comme on les fait en ce moment.
christiane

NiSchah NiTigre Mardi 16/01/2018 à 09:50

Championnat des Vosges – Bruyères 14 janvier 2018



Le SCRABBLE® vosgien a fait grand BRUIT HIER à l’occasion du championnat départemental, mais déjà la veille pour le Simultané Mondial.

Beaucoup d’espace et de clarté dans cette salle que beaucoup découvraient. Un peu froide samedi, mais les neurones avaient tellement chauffé que l’ambiance du dimanche s’en trouvait nettement améliorée.

Ces deux jours ont mis en évidence la fulgurante ascension de Gauthier Houillon qui, depuis son titre mondial chez les juniors, est passé d’outsider à favori et le confirme de façon incontestable.

Probablement 6ème mondial samedi, le championnat d’hier n’a été que pure formalité pour lui, avec une victoire à +25, grâce à quatre soli…Du sans doute jamais vu localement !


Voici venir le temps de nous intéresser à ce championnat, il y avait quand même 74 autres prétendants, évidemment pour la 2ème place et après…



Partie 1 : Christian, l'ancien champion, reconverti dans l'arbitrage de cette épreuve.



Il faut attendre le 5ème tirage pour voir apparaître les premières grimaces de ceux qui vont laisser filer 61 points sur MIMIQUE. Il y avait de quoi !

Un manque flagrant de pratique religieuse a posé un gros problème à certains. Le BIGOT est-il assez bon pour autoriser son homologue féminine de ne s’affubler que d’un E supplémentaire et non pas de TE ? DECOUSU ne peut se mettre que sous cette condition. Et les -37 de l’improbable ESCUDO en H10 sont tellement loin qu’il est de bon ton de ne pas résister à l’appel du gain. Péché d’envie pardonné puisque autorisé par le bon Saint-Eloi, miraculeusement dans l'équipe dirigeante du jour.

La grandeur de l’ALTESSE devait s’incliner devant tant de SALETÉS et surtout de LESÂTES bien placé.

Quatre emplacements pour ENRÔLÉE, on n’en demandait pas tant.

FARÇA ne pouvait échapper à la personne ARChiFAVoritE.

Les VOTES n’ont pas élu VOGUâTES et VoUGEOTS.

Les graviers recouvrent plaisamment la nationale 8 avec eNGRAVENT, mais quelques hargneux et disséminés besogneux, en GRoNDANT, annoncent le top.

Et voici le premier coup d’éclat pour Gauthier, du moins localement, seul à dénicher le STRIX. En pleine journée, c’est chouette de l’apercevoir, quelle vue !

Répondant aux questions des nombreux journalistes couvrant l’évènement, il a notamment déclaré « C’est vrai, je me SUReXpriMaI comme un grand-duc avec ce tirage… »

Il a dû néanmoins partager le LIMBO final avec deux danseurs renommés, Christiane Jeandel et Christian Géhin.


Au mitan, déjà +9 pour le cannibale. Superbe partie pour Jacqueline Gillet -16 et Christine Minaux -21…


Partie 2 : Un dimanche sans Sabine, ce serait comme…une poule au pot sans le pot, un coq au vin sans le coq…?

Sa première intervention nous apprend un féminin méconnu, celui du poisson FUGU qui est tout bonnement la FUGUE. Instructif, mais nul besoin de fuir, dégoûté.

La décision arbitrale de jouer ALEM n’admet pas de réplique, sinon nous nous coLLEtAiLLlâMes pour imposer autre chose.

Le SWIN nouveau semble maintenant bien accepté, or le rentabiliser est moins couru. Il fallait pouvoir compter sur un vrai copain, un SAMI lapon pour gagner 11 points.

Après avoir baissé les bras de ne pouvoir poser QUILLOn, la recherche permet, pour les plus chanceux, de trouver une bonne remplaçante avec la cOQUILLE, évidemment préférée à la rOQUILLE canadienne dont les capacités de prolongement sont moindres.

Et revoilà Gauthier ! Alors que tout le monde cherche à rentabiliser sa solution avec le Q, faute de M pour AmADOUES ou V pour DESAvOUA, lui soude son SODÉ sous la FUGUE et sa besace passe à +2 et 10…

Le son des QUENAS veut faire oublier l’impossibilité de s’accrocher sur H, I ou T pour liquider la main : hAUBANES, AUBAiNES, ANtABUSE.

Que voulez-vous faire sur quatre lettres d’appui ? On y renonce en général. Mais pas Gauthier qui FLA-MBO-I-ERA de toute sa lumière, laissant les autres à plus de 40 points avec son solo…OMBRAGEA et plus étonnant, MOZARABE n’ont pas saisi leur chance.

Encore un décollage vertical, bien que court, mais suffisant au même conquérant pour son dernier solo dominical, ouf ! ADAC, 2+10 pour prendre encore plus de hauteur.

Dans la REGION on ne parle pas l’OUGRIEN.

Les seize joueurs ayant présenté DECK ont bien sûr arrosé l’évènement sur le pont, autour d’un verre d’EDELzwiCKeR.

Pas de liberté proposée pour LIBERER, RIBLEZ est assez aiguisé pour s’imposer.

La marge de manœuvre devenant de plus en plus ETROITE, il faut avoir l’IDÉE d’utiliser au mieux les possibilités offertes. Ils étaient encore sept dans le coup.

L’arbitre refusant de payer les PROTÊTS, l’a annoncé sur un POSTER.

Nouvelle déclaration de Madame Sabine : « Qu’ils JoUTENT au meilleur endroit et je leur accorde le top ».

Après avoir demandé leur aNthROPoNYMe, l’aMPhitRYONNe offrira le dîner aux GOYM.


+16 cette fois pour le fils de Marie-José et Gérard, éblouis par cette flamboyante descendance, qui va s’emparer pour la deuxième année consécutive du titre départemental. Sans doute le début d’une longue série…

Christian et Fabrice suivent, mais bien loin…


Au général, après qui vous savez, Fabrice, l’un des deux vrais, est le meilleur du jour et surtout obtient sa qualif pour le championnat national.

Le bronze pour Christine, décidément bien en verve actuellement, ce qui ne peut qu’être bénéfique pour son moral.

A Chantal, un nouveau titre N5 bien agréable, alors que Daniel, aux trop rares apparitions, a suffisamment de ressources pour faire la loi chez les 6.

Pierrette pour sa première année de compétition, termine devant des compétiteurs bien aguerris. De bon augure.



NiSchah NiTigre, rapporteur officiel.


Fabrice Mardi 16/01/2018 à 11:59
Sympa de jouer à Bruyères; belle salle. Et quand le sort veut bien que des mots comme ougrien (???) et protets (???) ne passent pas, je remercie ledit sort.

maryse Mardi 16/01/2018 à 18:41
merçi Christian pour ce magnifique commentaire, attendu avec impatience. UN GRAND BRAVO à notre GAUTIER et sa perf de + 25 et une mention spéciale, à notre FAFA (le vrai) revenu à son vrai niveau , même s'il est "loin derrière"...... heu! pas temps que ça , si on enlève les + 25 de l'négalable GAUTIER.....